dimanche 23 juillet 2017

ARAGON



Avril 1918. Louis Aragon incorporé un an plus tôt au Val de Grâce devient médecin aux armées. Il a 21 ans et  rejoint en juin son unité dans l'Oise pour la deuxième bataille de la Marne. Enseveli à plusieurs reprises dans un bombardement alors qu'il soigne ses hommes, il est donné pour mort : papiers, lettre, vareuse... ont été retrouvées sur la dépouille d'un de ses camarades. Peu après il tombe sur sa propre sépulture dans un cimetière provisoire. On prend les moyens que l'on peut pour retrouver son chemin quand les blessures de l'histoire et de l'état civil s'ingénient à vous perdre. Mort avant l'heure - non reconnu à sa naissance par Louis Andrieux son père biologique, grand bourgeois, ex préfet de police et franc-maçon - et enfin confronté aux horreurs de la guerre Aragon choisira d'être dadaïste, poète, surréaliste, communiste... Celui qui pensait faire partie d'une génération sacrifiée par ses pères tentera d'oublier dans les mots et dans les yeux d'Elsa que les vivants de ce siècle étaient devenus les spectres des morts.




« Il y avait devant la croix fichée en terre une bouteille 
Dedans une lettre roulée à mon adresse Etait-ce vrai 
Si c’était moi Si j’étais mort Si c’était l’enfer Tout serait 
Mensonge illusion moi-même et toute mon histoire après 
Tout ce qui fut l’Histoire un jeu de l’enfer un jeu du sommeil 


Comme s’explique alors ce sentiment d’une longue agonie  
Et ma vie et le monde et qui pourrait encore y croire 
Tout ceci n’était que l’enfer qui jongle devant son miroir
 Je suis mort en août mil neuf cent dix-huit sur ce coin de terroir 
Ca va faire pour moi bientôt trente-huit ans que tout est fini. »

RIDEAU



dimanche 16 juillet 2017

HADÈS






Les mythologies grecques et romaines sont passionnantes. Quelle gueule d'enfer ce partage du monde entre les trois frères !  A Zeus le monde visible, à Poséidon le monde sous-marin et à Hadès le monde souterrain. Lui, n'en veut pas et s'en échappe parfois. Les âmes, le Styx, Cerbère, le subconscient, le désir refoulé ne sont pas très rock n'roll... Déméter et sa fille Perséphone passent par là. La fille est canon... Hadès l'enlève. Grosse colère de la mère. Embarras de Jupiter dont Perséphone est le fruit. S'ensuit un deal: six mois à l'air libre, six mois dans les entrailles de la terre. Durant les mois où elle est privée de sa progéniture Déméter déesse de l'agriculture et des moissons privera les hommes de récolte les condamnant à la famine. Naitront ainsi les mystères d'Eleusis... Chouette explication du monde et du cycle des saisons. Versons notre obole aux dieux ; extirpons la pièce d'or de sous notre langue pour le vieux Charon avant de passer l'Achéron et admettons avec ces vieilles âmes que la véritable mort n'est pas l'enfer mais l'oubli...

lundi 3 juillet 2017

FRÈRE GUILLOTIN



Comment s'est débrouillé le frère Joseph Ignace Guillotin médecin de son état, pour que son nom soit associé à cette machine de mort ? La Mannaia italienne et le Maiden écossais,  machines de décollation existaient dès le XVIème siècle. Cette version "améliorée" s'appela d'abord Louisette ou Louison, mise au point  par le chirurgien Antoine Louis - La participation de Louis XVI perfectionnant à ses dépens le couperet en biais n'étant  attestée que par le bourreau Samson. Alors !? Notre frère de la loge La Candeur où maçonnaient La Fayette et Laclos, député à la Convention fit des pieds et des mains pour faire accepter en 1792 "sa machine" comme un progrès, dans un souci d'égalité et d'humanité envers les suppliciés. Hommes ou femmes par "ce souffle frais dans le cou" échappaient à la hache et surtout à la torture destinée à leur extorquer des aveux. Elle connut  des jours fastes lors de la Terreur et plus tard ce qui fit regretter au frangin Guillotin jusqu'à sa mort naturelle en 1814: "La tache involontaire de sa vie." Au fil des éxécutions et jusqu'à sa mise au rebut en 1981 on l'affubla de sobriquets: "Le rasoir national"/ "La veuve"/ "La cravate à Capet"/ "La bascule à Charlot"/ "La lanterne"/ "L'abbaye de Monte à regrets"/ "La planche à assignats" (les biens des suppliciés étaient réquisitionnés...) Louis Ferdinand Céline,  la surnommait  "Le prix Goncourt des assassins" . Humour tranchant non !?

dimanche 25 juin 2017

L'OIE ET LE GRILL




Londres - 24 juin 1717, ou était-ce le 4 juillet ? Un gentleman se fraie un chemin parmi la foule. Il fait encore chaud en ce début de soirée. La fête de l'été bat son plein, qui célèbre le solstice et la Saint Jean Baptiste dans le quartier  de la cathédrale Saint Paul. Arrivé devant la taverne The Goose and Gridiron, l'homme marque un temps, secoue la poussière qui soupoudre son habit puis pousse la porte. Une fumée âcre l'accueille mêlée aux vapeurs de bière. La salle est petite et bondée. Un signe de tête du tenancier et déjà il se dirige vers l'escalier au fond de la salle, l' emprunte et s'arrête au premier étage devant deux portes contigües. Sur celle de droite il assène deux coups rapprochés suivi d' un autre coup sec. La porte s'entrebaille laissant apparaitre un visage couperosé surmonté d'une perruque - " Entre mon frère, nous t'attendions."  - Anthony Sayer entre ...


jeudi 22 juin 2017

PÉTRA



Impressionnants les anciens ! Au VIIIe-s av.JC un peuple de nomades et de commerçants du Moyen Orient se sédentarise et taille une ville dans la roche, aux carrefours des routes caravanières. A l'origine polythéistes, les Nabatéens seront successivement romanisés, christianisés, islamisés... La ville enserrée dans une faille de grès est sujette aux séismes et aux crues d'un oued malgré l'aridité de la région. Elle se relèvera plusieurs fois de ces cataclysmes, mais finira pas être abandonnée à l'époque Byzantine n'étant plus sur les nouvelles routes commerciales - celles de la Mecque notamment. Un suisse Jean Louis Burckhardt la redécouvre pour les occidentaux en 1812. Située dans l'actuelle Jordanie, cette ville antique classée au patrimoine mondiale de l'Unesco nous interroge à plus d'un titre. 
1/ L'ensemble architectural homogène et pourtant varié: théâtre, tombeaux, maisons, temples, marchés... a résisté en partie au temps malgré les cataclysmes, l'érosion et aujourd'hui le tourisme. (Certes les fouilles archéologiques et la reconstruction partielle entretiennent le joyau)
2/ Un système génial de captage, stockage et redistribution des eaux de pluies (orchestré par une administration centrale) a autorisé la vie dans un milieu hostile. 
3/ Sur quelle idée sont construites nos villes tentaculaires, dévoreuses d'espace, d'énergie et non adaptées à leur environnement ?    
4/ Quelles ruines laisserons nous ? 

dimanche 18 juin 2017

WATERLOO




18 juin 1815. Napoléon joue son va-tout dans les plaines de Belgique. Un pré en pente de 4 kilomètres de coté s'offre aux belligérants. Face à face - l'empereur déchu qui pense pouvoir rediscuter après une victoire retentissante, Wellington le rusé et Blücher qui se verrait bien fusiller illico le petit corse. On connait la suite: les dragons rouges écossais, Grouchy parti aux fraises, Blücher qui rapplique in extrémis, la Garde qui meurt et ne se rend pas, Napo qui s'enfuit à cheval sans son bicorne avec un aller simple pour Sainte Hélène dans la musette... Sur son rocher l'aigle réécrira l'histoire à sa gloire. Le vaincu supplantera le vainqueur ! A l' époque, on marche au pas en rangs serrés sous le feu de l'adversaire, dans la fumée au son du fifre et du tambour. Celui qui meurt est enjambé, on ressert les rangs et on avance la peur au ventre. La cavalerie charge, sabre, étripe tout ou se plante sur les carrés des baïonnettes. Les boulets ou la mitraille arrachent les têtes et cassent les membres. C'est simple comme la mort... Waterloo: 10000 tués - 35000 blessés - 4000 disparus - 10000 prisonniers -10000 chevaux sacrifiés. On prétend que des frangins auraient eu la vie sauve en faisant le signe de détresse - la fraternité quand même !

samedi 10 juin 2017

LES INNOCENTES



Exercice délicat que la critique de film. Le démontage en règle ou le dithyrambe n'apportent pas un regard mais posent un jugement. Bref ! Un nouveau genre cinématographique est en train de naitre - Le film de moine : après "l'Ile" - "Des Hommes et des Dieux" voici "Les Innocentes"Une dizaine de sœurs polonaises violées par des soldats russes au cœur de leur monastère accouchent en 1945 dans  la honte, la solitude et la peur de l'excommunication. La bonne idée de la réalisatrice Anne Fontaine est de nous avoir épargné la violence initiale. L'enfantement -même forcé reste ici mystère , redevient miracle pour ces femmes sans corps offertes à Dieu. Les hommes n'ont pas le beau rôle. Ils font la guerre, boivent, commettent des saloperies.... au mieux sont ils médecin et désabusé dans un dispensaire. Les femmes -elles, sont formidables. Ah! Lou de Laâge en infirmière communiste ! C'est le hic de ce "beau cinéma" au message un peu convenu, écrit par Bossuet et filmé par Philippe de Champaigne. On se prend à rêver d'une attaque de chars avec Brad Pitt dans la tourelle... Mais ne boudons pas notre plaisir : ce film  lève le voile (j'ai osé!) sur des faits réels, dépeint l'âme de ces nonnes désemparées, tourmentées, maternantes - et le fait avec subtilité dans un contexte qui a dû sérieusement en manquer.

EMMANUREVA







mercredi 7 juin 2017

"LES LUMIÈRES CÉLESTES"




"Ô Providence Ô Fortune, accordez moi Votre Grâcecommuniquez moi ces Mystères que seul un Père peut appréhender et communiquez les au seul Fils -son Immortalité - au Fils initié, qui le mérite de par son Habileté, par lequel le soleil Mithra le Grand Dieu par son archange m'a commandé d'être investi,  pour qu'ainsi je puisse, seul, moi l'Aigle tel que je suis, de par ma propre personne, m'élever vers les cieux et contempler toutes choses."                                           Rituel Mithraïque:  La prière au Père



 MITHRA

Dieu puissant et exotique. Venu d'orient son culte gagne l'empire romain grâce aux militaires, rivalise un temps avec le christianisme, puis interdit tombe dans l'oubli. Le jeune dieu au bonnet phrygien, né de la roche  chevauche le taureau, et sur ordre du soleil l'égorge avec son couteau. Son sang fertilise le monde. Un scorpion, un chien, un serpent symbolisant les forces du mal tentent d'empêcher la fécondation. Deux porte-torche président au lever et au coucher du soleil. Ses adeptes - masculins sont initiés selon 7 degrés (Corbeau, Epoux , Soldat, Lion, Persan, Messager du soleil, Pater) dans une grotte ou un mithræum représentant le cosmos (7 planètes). Les analogies avec le Christ né un 25 décembre, l' eucharistie, les 12 apôtres... mais aussi avec la franc-maçonnerie: la voute étoilée, la fraternité, les agapes ...sont troublantes mais ceci est une autre histoire !

dimanche 4 juin 2017

ARTHUR CRAVAN




Il y a les boxeurs qui boxent - assez nombreux, et il y a les boxeurs qui écrivent, beaucoup plus rares. Arthur Cravan, deux mètres-cent kilos, est de ceux là - poète, aventurier, danseur, conférencier, provocateur, anarchiste... Le jeune noble anglais, apparenté à Oscar Wilde électrise le tout Paris dans les années 1900 par ses frasques. Il fascine Breton, Picabia, Duchamp, énerve Gide, fréquente la Closerie des Lilas, défie le champion du monde de l'époque qui le met K.O en 43 minutes (premier happening sportif de l'histoire!) publie 5 numéros de la revue "Maintenant" qui annonce le mouvement Dada, fuit la guerre déguisé en soldat, s'enflamme pour la poétesse Mina Loy et disparait au Mexique en 1918  dans des circonstances mystérieuses. Il y a des boxeurs qui boxent bien et que l'on oublie. Il y a ceux qui boxent mal  que l'on n'oublie pas... Cravan s'y emploie, fait l'éloge des homosexuels, des voleurs du Louvre, des fous, préfère les gens de sport aux artistes, distribue des directs fulgurants au foie - Les abrutis ne voient le beau que dans les belles choses" ou des uppercuts  à la pointe du menton - "Dans la rue, on ne verra bientôt plus que des artistes et l'on aura toutes les peines du monde à y découvrir un homme". La vie est un ring, le ring un cadre  et l'art un combat.







mardi 30 mai 2017

RODIN




1917- Rodin meurt à Meudon. 2017- Doillon s'empare du mythe. Cent ans... impossible d'échapper à la biopic de deux heures. N'y allons pas par quatre chemins : c'est mortel ! Un long huis clos dans l'atelier à "la belle lumière naturelle" où le maître barbu, en blouse blanche triture la glaise, trempouille le plâtre, tripote le modèle, baise et se déchire avec Camille Claudel, rentre le soir honorer le ragout de Rose Beuret. Autour du maître, que des génies Cézanne, Mirbeau, Zola, Debussy, Monet, Victor Hugo, Balzac (déjà mort) en toile de fond et en robe de chambre... Ah! on est content de ne pas être atteint par le virus, parce que c'est chiant le génie. Doillon, lui a été touché. Il réussit le tour de force de faire de l'académique classieux avec un grand "moderne". C'est douloureux et argileux, comme Rodin - le plus grand modeleur de son temps (dont Modigliani disait "trop de gadoue") comme sa vie, comme le XIXe, comme le cinéma bourgeois, comme le ragout de Rose Beuret... Ne t'offusque pas Auguste, tu es un grand mais là où tu es le plus fort c'est dans tes dessins de faune, tes aquarelles, tes érotiques... quand tu oublies le poids de la terre, des tourments et des hauts de forme dans un trait de graphite, un jus bleuté et les arabesques nerveuses du cul de tes maîtresses. On ne se méfie jamais assez des petites choses.

PS: Pialat, Vincent Van.G, Dutronc, Gratinée à l'oignon: où êtes vous ?

mercredi 24 mai 2017

LE REVENU UNIVERSEL



C'est bien la FM. On parle de sujets de société et comme ça le monde change... Récemment c'était sur le revenu universel. Des frères étaient pour le travail, l'effort, la réalisation de soi - d'autres pour le RU, compte tenu des robots, du chômage, du vent de l'histoire et tout ça. Dans l'ensemble c'était plutôt des frères qui n'avaient pas travaillé depuis quelque temps, et longtemps avant que les robots envahissent le monde... mais bon ! Moi j'ai rappelé les fondamentaux - le monde capitaliste avec ses règles assez simples de pouvoir, de soumission, de possession de l'instrument de travail, de capitaux, d' actionnaires, de dividendes... et que la générosité c'était chouette sur le papier, mais que quand tu "discutais" augmentation avec ton patron,  parce que tu faisais bien ton boulot - tu lui arrachais le cœur ... alors te payer à rien faire !? Des frères disaient qu'on avait pas le choix pour le RU, rapport au progrès social . Mais moi j'ai dit que le capitalisme au cours de l'histoire avait trouvé une autre solution pour s'auto-réguler, relancer l'économie, éliminer un peu de main d'œuvre, rebâtir sur les décombres... et que les avancées sociales "utopiques" se faisaient toujours après cette solution - LA GUERRE. Mais c'était pas trop optimiste comme propos ! C'est bien la FM. On parle de sujets de société et comme ça le monde change... 

A Sofiane qui cherche du boulot 

samedi 13 mai 2017

LES VEAUX D'OR




Milliardaires je vous emmerde !  J'emmerde vos petites vies banales et ceux qui les envient, votre élégance de ploucs endimanchés en Prada, vos chevaux, vos diamants, votre fausse classe, vos yachts en matière plastique et loupe d'acajou où s'évalue au mètre votre ennui de parvenu: trente mètres - trente millions... vos femmes emperlousées, vos poules de luxe, vos salles de bains tartignoles en meringue, vos jets, vos piscines de champagne, votre suffisance, vos paradis fiscaux ou artificiels, votre "parce que je le vaux bien", vos voitures de 10 mètres de long, vos îles en palmier, vos placements, votre quant à soi, vos cercueils capitonnés, vos Fondations...Prince de la finance mais aussi Prince des Arts laissez moi rigoler: princes de la magouille ! J'emmerde votre presse "libre" inféodée à vos idées, j'emmerde vos fils déjà aussi cons que vous, vos filles au regard morne, vos petites affaires, vos galas de charité, vos Gold Card, vos ballons d'or, vos disques d'or et tout votre monde de pacotille . Millionnaires, je ne vous oublie pas dans mes prières - pauvres billes, pâles copies: zéro + zéro = la tête à Arnault . Je vous emmerde Monsieur le Président du conseil d'administration qui licenciez alors que votre entreprise est florissante ici, mais qu'elle le sera un peu plus, un peu plus loin. Je vous en veux aussi Monsieur le Président d'avoir dit un jour "Jeunes devenez milliardaires" alors que vous auriez pu dire: " Jeunes, soyez grands et généreux, rayonnez, prenez soin des autres et des ressources- enrichissez vous humainement - méfiez vous de l'or qui nous emmène dans le mur... Simplifiez vous! " 
Car vos empires s'effondreront quand tout s'effondrera...  
- Mais  vous n'auriez pas  été  Président  !
Vous tous, en définitive, je vous plaindrai presque d'être aussi pauvres... pauvres en imagination, en esprit, en rêves d'azur si vous n'étiez aussi prévisibles et destructeurs de tout. Mesdames-Messieurs les milliardaires je vous emmerde et une fois n'est pas coutume, vous me le rendez bien.