dimanche 20 octobre 2019

LE VIDE

Faire le vide. Trier, jeter, donner, vendre... est une opération salutaire dans une maison et une vie. Au fil des ans, des décennies... les objets, bouquins devenus poussiéreux, invisibles, le matériel, les vêtements, les  dossiers  se sont accumulés dans les armoires, sur les étagères, dans  les pièces. Le regard est arrêté. La mémoire encombrée, noyée dans un mur...
-Inutile et  superflu. 
-Respiration. 
L'exercice est dévoreur de temps, fatigant, indispensable.
Vous n'emporterez rien. Que vos souvenirs affublés de quelques sourires ou rictus.
Essentiel substrat
-L'espace.
Avant le grand saut dans le vide et dans le temps. 





samedi 12 octobre 2019

UNE RENCONTRE IMPROBABLE


La vie, son charme, ses surprises. Il y a quelques jours au bord de la route un être étrangement accoutré tend le pouce. Je m'arrête. 
-Vous passez par le col de L...?   
-Oui, Montez.
Un jeune homme élancé prend place dans la voiture. Look d'enfer ! Barbichette, chapeau de feutre, canne torsadée, baluchon cylindrique, pendentifs interminables à l' oreille. Je le félicite. Il me remercie.
-Mais, vous êtes compagnon ?
-Oui, Monsieur... Je viens  faire un chantier par ici. 
Il m'explique le pacte des trois ans et un jour sans revenir dans sa famille, le tour de France et d'Europe, l'obligation de se déplacer sans payer, sans portable, son engagement dans une guilde de compagnons allemands, la difficulté de se poser et de faire sa vie, son décalage avec le reste de la société, le plaisir de parler français... Pourtant il est français ! Le trajet passe le temps d'un songe. Le col de L... nous rattrape et nous sépare. Un salut cordial, mon passager, un des 500 compagnons allemands en pantalon  noir à pont, gilet et veste côtelé, boutons de nacre s'éloigne. Il m'a dit son nom de sociétaire "wandergesellen honnête charpentier et couvreur" mais en allemand... je n'ai pas retenu. J'aime les rencontres improbables, la vie, son charme, ses surprises. 

vendredi 4 octobre 2019

LAUDATO SI'


"Loué sois-tu" - Dans une longue et personnelle encyclique de 2015  le pape François tutoie Dieu et adresse  aux humains un réquisitoire contre leur modèle économique basé sur la cupidité, l'inégalité, la spéculation, le gaspillage, l'épuisement des ressources, le déni, le cynisme. Celui ci dégrade vivants et environnement, pollue, provoque guerres et malheurs, avilit et déréglant le climat - bien commun de tous  conduit à l'auto-destruction. Il le fait sur les pas de Saint François  "Le-très-bas"  environné d'oiseaux. Mais il n'y a plus d'oiseaux. Ce pape là invite hommes et femmes de tous horizons et confessions  à repenser une nouvelle solidarité universelle, pour réparer les dommages causés par les abus à l'encontre de la maison de Dieu. Dans sa foi, il l'appelle ainsi... Cela le regarde. Appelons la maison des hommes et nous serons d'accord. Les mots ne sont que des fantômes prêts à disparaitre. Ceux d'un autre J.C parti ces jours ci s'envolent... "La maison (continue de) brûler et nous regardons (toujours) ailleurs."  Lisons, relisons cet appel  loin des idées préconçues et des dogmes. Je ne suis pas sûr que les puissants de ce monde apprécient beaucoup cette bombe venue de Rome...












lundi 30 septembre 2019

FRÈRE JACQUES


Dormez-vous ? Dormez-vous ? Le bourdon de Notre Dame résonne dans le ciel de Paris. Le grand Jacques va rejoindre sa fille Laurence au cimetière du Montparnasse. Ding-Ding-Dong. Peut-être quelques forces archaïques l' accompagnent-elles lors de ce voyage.  Au delà des clichés abracabrantesques de président sympa, grand séducteur, amateur de sumo et de Corona, ogre dévoreur de tête de veau,  marionnette mangeuse de pommes... le "Corrézien" nous interroge sur la vacuité du pouvoir, sa quête jamais assouvie, le désir d'être aimé, les failles secrètes que chacun porte en lui, le bonheur (a t-il été heureux... Rien n'est moins sûr !?) les convictions fluctuantes, les trahisons, les compromissions, la solitude, la pudeur... "L'homme à tête de droite " qui ne fut bon qu'en étant lui-même -en vrai sphinx emporte ses secrets dans la tombe. Tandis que la grand messe Saint-Sulpicienne se joue, l'ombre portée du jeune étudiant en science-politique vendant l'Humanité Dimanche, devenu député de Corrèze, maire de Paris, chef de parti, et deux fois président des français se superpose avec celle du fauve "aux dents de sabre" qui meurt ce soir, aimé d'un vieux peuple nostalgique. D'autres sont venus, d'autres viendront. L'énigmatique sourire qui s'évanouit semble murmurer - "Il vaut mieux être le dernier des lions que le premier des renards."

mercredi 25 septembre 2019

FEU

































"L'hérétique n'est point celui qui brûle dans la flamme mais celui qui allume le bûcher"
William Shakespeare

lundi 23 septembre 2019

HOW DARE YOU ?



« Je ne devrais pas être là, je devrais être à l’école, de l’autre côté de l’océan. (…) Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses. Les gens souffrent, les gens meurent. Des écosystèmes entiers s’effondrent, nous sommes au début d’une extinction de masse et tout ce dont vous pouvez parler, c’est de l’argent et du conte de fée d’une croissance économique éternelle. Comment osez-vous ? Depuis plus de quarante ans, la science est claire comme du cristal. Comment osez-vous regarder ailleurs et venir ici en prétendant que vous en faites assez ? (…) Vous dites que vous nous entendez et que vous comprenez l’urgence mais je ne veux pas le croire. »
« Vous nous avez laissés tomber. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison. Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis : nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça. »       Greta Thunberg /ONU/23 septembre 2019

dimanche 22 septembre 2019

SACCO ET VANZETTI


...quand l'Amérique des années 20 et le capitalisme ne font pas de cadeau à leurs migrants. Deux anarchistes italiens Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti accusés à tort de braquage et d'un double meurtre sont passés à la chaise électrique. Misère, violences raciales, émeutes, clandestins, gouvernement réactionnaire, Ku Klux Klan... le tableau est sombre mais ce clair-obscur éclaire notre nuit à venir. Je laisse aux derniers mots de Vanzetti à son juge le soin de conclure en m'étonnant des grandeurs et turpitudes de l'homme et de sa justice. Un jour ou l'autre, je vous parlerai de Dreyfus.

 « Si cette chose n'était pas arrivée, j'aurais passé toute ma vie à parler au coin des rues à des hommes méprisants. J'aurais pu mourir inconnu, ignoré : un raté. Ceci est notre carrière et notre triomphe. Jamais, dans toute notre vie, nous n'aurions pu espérer faire pour la tolérance, pour la justice, pour la compréhension mutuelle des hommes, ce que nous faisons aujourd’hui par hasard. Nos paroles, nos vies, nos souffrances ne sont rien. Mais qu’on nous prenne nos vies, vies d'un bon cordonnier et d'un pauvre vendeur de poissons, c'est cela qui est tout ! Ce dernier moment est le nôtre. Cette agonie est notre triomphe". 


MAUVAIS CLIMAT


mardi 17 septembre 2019

LE VOL DU PHÉNIX


Huis clos dans le désert. Un avion s'est écrasé au milieu des dunes de sable. En attendant les hypothétiques secours un groupe d'hommes tente de survivre dans la fournaise libyenne. L'eau baisse comme leur moral au fil des jours jusqu'à ce que l' ingénieur allemand échafaude de recréer un avion avec les débris du bimoteur. Aucune autre intrigue que celle de la survie. Ni amour, ni flash-back familiaux, juste cette galerie de personnages tour à tour lâches, orgueilleux, colériques, courageux, obstinés, désespérés, humains, magnifiques... C'est très fort, servi par une distribution internationale: J.Stewart, R.Attenborough, P.Finch, H.Krüger, C.Marquand et quelques autres. C'est une histoire d'obstination, de vie et de mort (réelle puisque le cascadeur Paul Mantz meurt pendant le tournage), d'espoir qui prend vie dans le projet commun et dans le travail, une histoire d'oiseau mythique qui renait de ses cendres, une histoire de soleil très maçonnique en somme... J'oubliais: le film (1965) est de Robert Aldrich (d'après le roman de Trevor Dudley-Smith) un des metteurs en scène oubliés des années 60 - celui des Douze salopards et de quelques oeuvres magistrales. 

jeudi 12 septembre 2019

PORTES FERMÉES



Les scientifiques sont arrêtés par l'idée de l'absurde, de l'hérésie scientifique, l'artiste rien ne l'arrête, il n'est pas embarrassé par la science...C'est ainsi qu'il pénètre derrière les portes fermées à la science.                       Elsa Triolet

mardi 10 septembre 2019

TRAVAIL MANUEL


Poser des tablettes en bois, réaliser des travaux de menuiserie dans un appartement, concrétiser à quatre mains un projet commun... en compagnie d'une personne chère. Le faire dans la détente, l'intelligence et la bonne humeur, prouve deux choses. Vous êtes en harmonie et le travail manuel est un cadeau du ciel. Pas de parlotte. Quelques mesures, solutions techniques avancées, décisions mêlées de concentration, de précision et gestes sûrs, compliqués par l' approvisionnement, le choix des outils, le nettoyage, le calcul, l'économie, les délais... La superposition maîtrisée de toutes ces contraintes contribuera à l'élégance finale.   Je ne sais plus qui a dit que nous n'étions nous-même, c'est à dire sans artifice que dans le travail. C'était un frangin - j'en mets ma main à couper...

mercredi 4 septembre 2019

MAFIA


Arte nous a offert ces jours-ci une oeuvre percutante (de Mosco Levi Boucault) Deux volets/ une soirée pour se glisser dans la peau des repentis de Cosa Nostra.  Années 60/ Corléone petite ville de Sicile / Toto Riina, ouvrier agricole devient le maître incontestée de la pieuvre. On assiste à son ascension dans les décennies suivantes, sa violence, son trafic, ses crimes, sa planque, son arrestation, son procès, son incarcération, sa mort en prison. Derrière le "code d'honneur" de la confrérie il y a du sang, du malheur, de la peur, les compromissions et corruptions des politiques et en face parfois l'immense courage des juges. Les repentis cagoulés avouent les corps refroidis (une centaine par tueur) les dissolutions dans l'acide, leur besoin de puissance et de considération. Cette plongée dans le mal absolu est hallucinante. Le regard cruel du fauve/ "La Belva" Toto Riina fait froid dans le dos, comme la froide distorsion entre l'amour de cette pègre envers ses proches et son absence totale d'humanité envers celui qui se met en travers. Une chose est sûre, l'enfer et le diable existent. Au moins ici bas...

vendredi 23 août 2019

ESPRITS BOITEUX



"Qu'on ne  dise pas que je n'ai rien dit de nouveau, la disposition des matières est nouvelle. Quand on joue à la paume, c'est la même balle dont joue l'un et  l'autre,  mais l'un la place mieux."              Blaise Pascal

mercredi 21 août 2019

MA CABANE SANS CADENAS


Quel sentiment de liberté procure une cabane. Perchée en haut d'une butte grattée sur la montagne, une butte de  lierre et de pierres plantée de chênes, dominant la rivière - celle-ci est un cadeau du ciel. Pas de toilettes, pas d'eau courante,  juste l'électricité et le vent dans les arbres, le chemin herbeux qui serpente. Une terrasse de bois, un serpent qui se love au soleil, quelques frelons... Cette nuit des coups de canon. L'orage est passé, a fait gonfler la rivière qui gronde. Marron. La sieste n'en sera que meilleure tout à l'heure. L'ordinateur permet d'écrire, le livre tient compagnie, seul ou à deux. On ira publier plus tard, plus bas, dans un café un texte de vacances, un texte comme une cabane, comme de courtes heures volées ou une vie inventée... une vie sans cadenas.

dimanche 18 août 2019

MONSIEUR DE LA PÉROUSE


A t'on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ? Aurait demandé Louis XVI à son bourreau en montant à l'échafaud. Le couperet tombera sans lui donner de réponse. Elle ne viendra qu'incomplète, en 1827 quand un aventurier Peter Dillon damant le pion à Dumont d'Urville mandaté par Charles X retrouve dans les Iles Salomon l'épave de l'Astrolabe. Retour en arrière -1785 le comte de La Pérouse, brillant capitaine de vaisseau s'étant distingué lors de batailles navales (Guerre de 7 ans, Indépendance américaine, Baie d'Hudson) part autour du monde avec des savants sur les traces de James Cook. Vanikoro, l'ile du naufrage sera le terme du voyage pour le frère Jean-François de Galaup (Comte de La Pérouse/ Loge "L'heureuse Rencontre"/ Brest) sa frégate la Boussole (découverte en 1964) et  son équipage. Elle n'a pas livré tous ses secrets. Que s'est-il passé?  Les survivants de l'Astrolabe échouée ont-ils pu échapper au piège du Pacifique ou ont ils été massacrés par les indigènes. Une chose est sûre. Ces découvreurs ont fait rêver leurs contemporains épris de liberté, d'exotisme, de lointains horizons. Quels sont ceux  qui nous font aujourd'hui rêver ?

mercredi 14 août 2019

MANSET


Allons à l'essentiel. Quand adolescent on est tombé en Mansuétude, on ne s'en remet jamais.  Jeune animal de 15 ans - on est mal, solitaire, en voyage... Un vaisseau noir en forme de vinyle vous accoste alors - direction Orion. Désormais on ne quittera plus l'étoile condamnée et les stridences de violon. D'autres artistes: Ferré/ Jonasz/ Thiéphaine/  Bashung / Génesis ont accompagné cette mue; d'autres albums:  Royaume de Siam/ Lumières/ Matrice; d'autres airs: Camion bâché/ Revivre/ Banlieue Nord/ Le pays de la liberté... On a grandi, marché, cherché ensemble. Enfant devenu Guerrier,  Artiste tutoyant Dieu, Gérard Manset - homme qui rit peu, ne se  produit pas en concert  aura montré la voie : celle de l'exigence. Dans ce ciel d'adolescence qui s'étire , en route vers la grande Montagne noire, au milieu d'atmosphères délétères cet air là m'est précieux.


samedi 10 août 2019

OGERET




Maudit soit le jour où je découvre que Marc Ogeret est mort depuis juin 2018. Je l'imaginais encore opposant sa barbe, sa stature et la poésie à l'ordre bourgeois,  chantant le monde ouvrier, l'Anarchie, la Commune, Couté, Aragon, Bruant ou la Résistance... La belle voix chaleureuse n'est plus. Nous sommes tous des "Condamnés à mort". Sans doute l'as tu été avec plus de brio que d'autres. Faire le chemin avec Jean Genet, Hélène Martin, Vasca, Brassens et Léo incite peut-être à la manière. Je te laisse partir avec ton œillet rouge et le Feu au ventre dans une volute de fumée


"Nous n'avions pas fini de nous parler d'amour
Nous n'avions pas fini de fumer nos gitanes
On peut se demander pourquoi les cours condamnent
Un assassin si beau qu'il fait pâlir le jour. "










vendredi 2 août 2019

WOODSTOCK


Rallumez les joints, affréter les Combi-Westfalia orange, ceignez vos bandeaux, exhibez vos cheveux longs, vos seins nus, mettez vous "on the road".  Woodstock fête ses 50 ans. Août 69/ "Trois jours de paix et de musique" vont marquer leur époque. Dans un champ détrempé de l'état de New-York un demi million de jeunes gens (on en attendait 50000) rêve de changer le monde : les présents Joan Baez, Janis Joplin, Santana,  Joe Cocker, Crosby/Still/Nash and Young, les Who, Jefferson AirPlane font oublier les absents: les Beatles, Rolling Stones, les Doors, Dylan, Jethro Tull... Les guitares hurlent dans la boue, sirènes du mouvement hippie, de la contre-culture, du psychédélisme, et dénoncent la  guerre au Vietnam.  Le concert se prolonge un jour de plus. Hendrix ferme le ban laissant les lieux comme une zone de guerre détruite par trop de beauté et de magie. Il y eu d'autres festivals de légende: Monterey, Altamont, Wight, Knebworth... qui s'éteindront avec la mort des géants. Pour faire simple il y a ceux qui y étaient et les autres... L'affiche rapportera 15 dollars à son créateur Arnold Skolnick.  -Décidément, le monde je ne sais pas, mais les temps ont bien changé.










mercredi 31 juillet 2019

LA FEMME EST L'AVENIR DE L'HOMME



"J'ai appris que pour être prophète, il suffisait d'être pessimiste."            Elsa Triolet

dimanche 28 juillet 2019

ATHAZAGORAPHOBIE



Athazagoraphobie/ Mot compliqué signifiant "peur d'être ignoré,  oublié"  - le plus souvent par ses amis et ses pairs - moins fréquemment par le fisc et les assureurs... Cette crainte frappe la quasi totalité des adeptes des réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter... les youtubeurs, blogueurs, les hommes politiques, les détenteurs d'un I-Phone et accros de "Friends". Dans sa forme sévère elle s'accompagne de troubles invalidants, de comportements irrationnels voire mortels comme la perche à selfie ou carrément gênants comme le sexto et autre "dick pip" . Elle témoigne d'une peur incontrôlée d'abandon et de mort que généralement les siècles finissent par atténuer.

Si vous avez aimé cet article n'hésitez pas à le liker et à vous abonner.   Ciril.K  www.delartoudumacon.com/